Les Oubliés

MARS 2020.

Des milliers de personnes se retrouvent enfermées pour se préserver de la Grande Pandémie. Et tout explose : les violences ordinaires, les clivages sociaux. La société sombre dans le CHAOS.



Et c'est au milieu de cette crise que pleuvent les SOLITUDES : une jeune recluse qui plonge dans les abysses, un médecin rendu fou par les infamies du système, des prostituées malmenées, et de jeunes tentateurs pris au piège par de nouveaux systèmes de surveillance.

Nourries de toutes les inspirations de l'auteur, des huis-clos de King aux pellicules de vieux films d'épouvante, ces quatre nouvelles redonnent la parole aux oubliés.

Afin qu'ils ne le soient plus, durant les quelques instants où le lecteur sombrera dans ces pages...



NOUCHKA OU LA PETITE GLANEUSE DE PLAISIRS :

Illustrée par Carlotta Constanzi et par Fabian Martinez. Inspiré d'un fait-divers.



Un appel nocturne à l'association pour la défense des droits des prostituées. Des clients irresponsables. Des femmes prisonnières du bois de Boulogne. Un retour à l'animalité. Des morts impunies. Et des corps qui se relèvent de terre pour se venger de leurs bourreaux.

Féministe.

Engagé.

Violent.

Fabian Martinez



TRENTE-CINQ

Illustrée par Olivier Montenon.

Une femme seule. Mais jeune. Enfermée volontairement. Recluse. Elle sombre. Folie ? Réalité ? Les deux se mêlent autour de ce chiffre étrange. Pourquoi ce 35 l'obsède-t-il tant ?

Fou.

Perturbant.



AURAS

Illustré et cousu sur papier par Stéphanie Demestre.

Un médecin. Un hôpital de campagne. Les corps s'empilent. Délire et mégalomanie. Peut-on vraiment changer le cours des choses en trouvant par terre un masque inutilisé ?

Labyrinthique.

Une plongée dans les abysses.





Les drônes de la passion : Croqué par Philippe Etienne Baron Poitou.

Tinderman est fort. Tinderman est puissant. Il contrôle les femmes. Elles lui obéissent. Le Covid ? Il s'en fiche, comme de tout d'ailleurs. Mais restera-t-il impuni au temps de la toute puissance des drônes ?

Vengeance.

Punition.

Jouissif.



Mam'selle Charlotte : Texte de Titia Clochette

Un postface, un texte, des mots jetés, cadencés, balayés, sur la misère des hommes. Sur la beauté d'un monde. L'univers d'une poétesse à découvrir.
Authors / Creators : Philomène Follet
Participant(s) : Philomène Follet
Added on : 05 February 2021
Category : Literary Arts