Ici s’achève le Monde Connu STEN

1645. Guadeloupe. Ibátali, indigène Kalinago épouse d'un colon français, entraîne Olaudah, captif africain en fuite, dans un périple où il peut perdre la liberté et la vie. Elle est prête à le sacrifier pour sauver sa peau. Mais leurs blessures les rapprochent.
Cela suffira-t-il pour qu’ils deviennent autre chose que ce que la colonisation a décidé qu’ils seraient : une « Sauvage » à exterminer, un « nègre » à esclavagiser ?

EN : Here Ends the World We've Known

1645. Guadeloupe, French West Indies. Ibátali, a Native Kalinago (one of the the Caribbean’s first nations), is married to a French settler. She takes Olaudah, a Yoruba man, on a journey during which he could lose his freedom and above all, his life. She is willing to sacrifice him to save herself. But their wounds bring them closer. Will they manage to restore their humanity and escape their colonial fate: a «Savage» destined to be exterminated, and a «nigger» destined to be enslaved?
Authors / Creators : Les Films Volants
Participant(s) : Les Films Volants
Added on : 12 August 2022
Category : Cinema

Affiche(s)

Crédits

Directeur(s)
Anne-Sophie Nanki
Author(s)
Anne-Sophie Nanki
Producteur(s)
Réalisatrice : Anne-Sophie Nanki Producteurs et coproducteurs : Louise Hentgen (Vertical production) et Axel Lafleur (Black Moon Films) Scénario : Anne-Sophie Nanki Montage : Céline Perreard Compositeur : David Sztanke Son : Arnaud Lavaleix Chef opératrice : Jo Jo Lam Chef décorateur : Naïke Lafleur
Key Cast(s)
Lorianne Alamijawari (Ibatali) Christian Tafanier (Olaudah)

Distribution information

Distributeur(s)
Les Films Volants : contact@lesfilmsvolants.com
Country
France
Directeur(s) biographique
Je raconte, depuis le début de ma carrière, les vies des minorités ethniques ou religieuses, réduites au silence, les vies de ceux mis en marge de la société et de l’Histoire, avec par exemple cette comédie de moeurs sur la génération Z issue de la diversité, « À GENOUX LES GARS », sélection Un certain Regard, Festival de Cannes 2018 ; Ou encore avec tout récemment le docu-series de Raoul Peck (« EXTERMINEZ TOUTES CES BRUTES », projet fleuve en 4 parties sur le suprémacisme Européen diffusé sur HBO et Arte). En janvier 2022, j’ai réalisé « IBÁTALI », mon premier film. Ce court-métrage historique mémoriel, raconte les débuts de mon île, la Guadeloupe, à travers le personnage d’une amérindienne et d’un esclave fugitif. Il est la poursuite de ce geste et se propose d’éclairer les premiers temps de l’ « épopée » coloniale française. EN : Since the beginning of my career, I have been telling the lives of ethnic or religious minorities, marginalized from society and history, with, for example, this comedy about Generation Z born of diversity, “A genoux les gars”, selection Un certain Regard, Cannes Film Festival 2018; Or just recently with the docu-series of Raoul Peck («EXTERMINATE ALL THE BRUTES», about European supremacism broadcast on HBO and Arte). In January 2022, I directed «HERE ENDS THE WORLD WE'VE KNOWN», my first film. It tells the beginnings of my island, Guadeloupe, through the character of an Amerindian and a fugitive slave.

Affiche(s)